Sites de Parapente

Voir en plein écran

Récits de vols : Vol depuis l’Acatenango (3976m)

Vol depuis le volcan Conchagua, El salvador.

Parapente à Bora-bora.

Équipement

3 kg c’est le poids de notre équipement complet par personne, entrant dans une sacoche vélo 24 L.

  • Skin 3P Niviuk, 16 m², suspentages non-gainés (B, 1,6 kg, ptv 60-85 kg)
  • Selette Kortel Kruyer 3 en S (335 gr)
  • Secours Gin Yeti Ultralight en S (700 gr), Xdream fly en S (1kg)
  • Sac-à-dos imperméable Ortlieb Light-Pack-Two (300 gr en 25L)
  • + 2 mousquetons à vis Grivel plum (37gr)

Pourquoi choisir la Skin 3P

LES + Compacité, légèreté, sécurité. Elle est parfaite pour un voyage vélo-parapente. Stable en thermique, tient autant que les voiles perf en soaring. C’est un vrai jouet, on rentre et sort des wingovers et 360 avec une facilité déconcertante, très peu de commande en sortie suffit pour éviter une abattée. Permet un déco étroit, court avec obstacle grâce à sa prise en charge très rapide, sur une toute petite surface en cône et à sa forte réactivité. Au déco, l’installation est rapide, même avec « ces ficelles » qui se démêlent relativement facilement. Difficile de faire une fermeture. Passer d’une A à la skin est intuitif, on s’habitue vite au confort des décos, à la vitesse même aux atteros, qui peuvent sembler au départ un peu impressionnant, on réalise de beaux arrondis et des toucher précis. Enfin, personne ne se doute qu’un parapente se cache sur chacun de nos vélos, peut être cela nous évite-t-il d’être pris pour cible.

LES – Clairement c’est le budget, moins il y a de matière et plus c’est cher ! Pour une doctorante et un kiné, il a fallu manger du riz et bien bosser pour pouvoir se les offrir. Petit bémol sur les performances dégradées en transitions face au vent, jusqu’à 20 km/h de vent détrimée la voile pénètre bien, mais au-delà la vitesse-sol est faible, on plonge vite. Les transitions deviennent plus techniques et on ne peut suivre le rythme des doubles surfaces.

Retour d’expérience après 2 ans Les tissus extrado et nervures ont perdu leur aspect sortie d’usine, brillant et craquant mais semblent en bon état, à vue/bruit/toucher, nous ne percevons aucun changement. Pour le moment, à Tahiti, impossible de réviser les voiles pour obtenir un véritable bilan. La contrainte à vélo c’est le stockage, nos voiles sont dans leur sac de compression avec des silicagels pour partiellement enlever l’humidité. Le sac de compression est stocké dans le sac Ortlieb puis dans la sacoche, qui a toujours gardé la voile au sec, même sous les torrents d’eaux au Panamá. Nos Z-lights (matelas de couchage) protègent la sacoche des rayons du soleil directs, limitant les pics de température. Les vols en bord de mer, les atteros sur la plage, et les stockages sur un voilier pendant plusieurs mois, n’aident pas à optimiser le vieillissement. Et pourtant, nous ne ressentons presque aucune perte de finesse. Reste à confirmer après révision.

Pourquoi choisir la Kortel Kruyer 3

LES + Outre sa légèreté, le plus frappant est le confort de la Kruyer 3. Même après 1 heure de vol, il n’existe aucune sensation de jambes coupées comme parfois sur la Radicale SupAir. On s’attendait à avoir mal de partout après 20 minutes en l’air et bien non. L’inconfort, qui reste tout à fait gérable, arrive après 1h30. La Kruyer est également très stable en air turbulent, elle absorbe agréablement les mouvements de l’aile. Sur la conception, les points positifs sont la multitude de réglages possibles et la présence de bretelles d’épaules pour fixer les élévateurs du secours. Le système de réglage de l’inclinaison par épissures en dyneema est facile d’utilisation. Le système de Konnects permet de se passer de mousquetons.

LES – Présence de baguettes rigides sous les cuissardes diminuant la compacité. Les Konnects ne sont pas évident à prendre en main, dans la précipitation, éventualité de mettre un élévateur avec un tour. Pour 2×37 gr de plus, les Grivel Plums peuvent résoudre ce petit stress inutile au déco. La fermeture par crochet en dyneema au niveau du torse ne semble pas indispensable, mais à un coté rassurant. Et alors, faudra nous expliquer à quoi sert un logo à l’intérieur de la sellette ?

Retour d’expérience après 2 ans

C’est solide ! Les deux Kruyers sont en bons états. Encore une fois, pour les conditions d’utilisation et de stockage au long terme dégradées, le tissu et les dyneemas ne présentent aucune trace de moisissure, aucun accro, aucune déchirure. RAS et toujours aussi léger.

Sommet Volcan Acatenango, 3976m. Guatemala
Une première (?) au décollage depuis Espiritu de la Montaña, Sommet du volcan Conchagua, au Salvador
De nombreuses heures de vol au Costa-rica sous cette skin.

Laisser un commentaire

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d blogueurs aiment cette page :