Rapatriement en France pour 3 semaines

Les moments difficiles de la vie ne nous auront pas épargnés ces derniers temps.
Les nouvelles du pays sont mauvaises.
Au Mexique, nous apprenons le décès de la grand-mère de Sandrine et l’hospitalisation de son papa. Il ne pouvait y avoir une autre décision que de rentrer pour les obsèques et faire une étape du deuil.
Depuis notre départ, 3 proches de nos familles nous auront quittés.
Bien que les dernières semaines au Mexique étaient très chouettes, il était compliqué d’en profiter à fond avec de telles préoccupations en tête.
La distance n’aidant pas.

L’aller-retour, pris en charge par notre assurance, est de courte durée, seulement une vingtaine de jours.
Trois semaines qui sont une opportunité pour passer du temps avec nos familles qui nous manquent, à contrario de l’ambiance générale en France.
Le choc culturel est assez rude, mais certains bons côtés de notre pays nous font tout de même du bien pour recharger les batteries à bloc.
C’est également l’occasion de rendre visite aux quatre classes Mâconnaises, avec lesquelles nous correspondons depuis septembre via l’association l’enfant@l’hôpital: Pour les Kids de l’Enfant@l’hôpital

Préparation de la démo
La magie du parapente fait briller des étoiles dans les yeux des enfants.
Un beau moment de partage.
Réponse aux questions parfois déroutantes.
Sandrine est à fond dans ses explications.

Le chemin au Mexique pourra reprendre le 28 décembre, là où nous l’avons laissé dans l’état de Puebla.
À Cholula, l’aventure reprendra avec une énergie nouvelle et avec la ferme intention de célébrer la vie.
Nous aurons une pensée sur nos vélos à celles que nous ne reverrons pas.
À Paulette, Annie et Germaine.

Publié par Un Tour d'Aile

Tour du monde à vélo, voilier-stop et parapente.

Un avis sur « Rapatriement en France pour 3 semaines »

Laisser un commentaire

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d blogueurs aiment cette page :