La magnifique page Martiniquaise se tourne

De retour au Marin pour embarquement immédiat...
De retour au Marin, la boucle est bouclée et embarquement immédiat pour le Panama (?)..

Madinina-Tour en chiffre

  • 0 accident
  • 25% pente la plus raide (Anse d’Arlet)
  • 50 baignades sous les cocotiers et les cascades
  • 89 km/h vitesse max en vélo couché (descente N1 du Robert) contre 68km/h en vélo droit
  • 350 arbres plantés
  • 499 piqûres de moustiques chacun
  • 520 km pédalés
  • +9800 m de dénivelés positif
  • 10 000 sourires
  • 20 000 yes-i (yesaille Rastafari)
L'arbre fromager. Un des plus majestueux de la forêt tropicale

Un vélo couché en Martinique ne passe pas inaperçu et un vélo droit avec sacoches est tout simplement un ORNI: objet roulant non identifié.

Quelques perles qu’on nous a lancé toujours avec un sourire éclatant :

  • « oh le pédalo ! »
  • « t’es pénard là ! »
  • « Oua c’est quoi ça »
  • « Nooon mais vous êtes des gran-malades. La Martinique à velo pouaaa impossible, t’as cru que c’était plat ? »
  • « tu pédales aussi avec les mains? »
  • « oh mais elle est trop tranquille elle peut dormir pendant qu’elle pédale »
  •  » ooooh mais c’est quoi ce vélo ? »
  • « oh ça a l’air dur en côte mais t’as semé ton mec en descente ! « 
  • « yes-man
  • ah ce canapé

Le Tour de La Martinique s’achève donc ici, nous voilà de retour au Port du Marin pour embarquer en direction Saint-Vincent Les Grenadines puis l’Amérique du Sud.

Ci-contre: L’arbre fromager. Un des plus majestueux de la forêt tropicale

Les 3 semaines de woofing sont également arrivés à leur terme et nous ont beaucoup appris sur la vie en groupe, sur la persévérance dans de si gros projets et sur beaucoup de notions de botaniques en zone tropicale. 

Hervé Damico, fondateur des Jardins Partagés de Gaïac nous a permis de découvrir des notions fondamentales de vie et d’échange entre le vivant (arbre, sol, plante, microcosme, humains). Nous avons tenté d’apprendre le maximum de nos discussions très riches avec Hervé: équilibre syntropique, courbarils, fromagers, diotines, brossimum, bois d’Inde, Amandier, Abricot Pays, Recette de confiture de Barbadine, Maracuja rouge, Christophine, Igname jaune, et j’en passe. Un grand merci, ce fut un honneur de travailler quelques semaines dans cette équipe !

La dernière semaine fut consacré à la construction d’un séchoir à graine 100%bambou et 100% local. Ce ne fut pas une mince affaire. Mais avec de la détermination et les conseils d’expert Bambou d’Hervé et Tugdeal, tout est possible. Les prochains woofeurs n’auront plus qu’à grillager l’extérieur pour éviter que les rats ne mangent les graines.

Un article sera consacré bientôt la syntropie et aux connaissances reproductibles acquises au sein des Jardins de Gaïac.

Un extrait des terrains, des serres en images:

La pépinière où sont semés les futurs arbres de la forêt
La pépinière où sont semés les futurs arbres de la forêt
Visite des parcelles en syntropie.
Visite des parcelles en syntropie avec une Cabane Papillon rétractable et portative.
Création d'un séchoir à graine 100% bambou sans clous ni vis. Tout en emboîture. Sandrine installe les coulissots pour les grilles de séchage.
Création d’un séchoir à graine 100% bambou, 100% emboîture. Sandrine installe les coulisseaux pour les claies de séchage.

Publié par Un Tour d'Aile

Tour du monde à vélo, voilier-stop et parapente.

2 commentaires sur « La magnifique page Martiniquaise se tourne »

Laisser un commentaire

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
%d blogueurs aiment cette page :